Menu
Formation d'acupuncture au Centre Imhotep

Centre de formation en acupuncture traditionnelle à Paris depuis 1995

Logo de la FEDE - Fédération Européenne des écoles
Première école d'acupuncture traditionnelle membre de la FEDE
Les Echos du QI

Edito Automne 2017

jeudi, 05 octobre 2017

Ca y est, nous sommes débarrassés de ces élections qui ont été simplement sales. Sales par lesmensonges, les calomnies, les veuleries, les suffisances. Mais maintenant nous avons un président qui va nous en faire voir de toutes les couleurs. Et si personne n’est dupe aujourd’hui, qu’il se trouve à ce poste présidentiel, grâce à l’argent de quelques mécènes discrets qui attendent le retour d’ascenseur, il n’en demeure pas moins qu’il va falloir être extrêmement vigilants.

Et la première attaque vient des laboratoires pharmaceutiques qui veulent imposer la vaccination à outrance. Passons sur la pauvre ministre de la santé qui décidément n’est qu’une vendeuse de mort et intéressons-nous à ce désir si intense de nous abrutir de vaccins. Hitler voulait exterminer une certaine population. Ici le gouvernement et ses ploutocrates veulent mettre sous contrôle un peuple.

Pourquoi ? Quelle est l’intention cachée du point de vue énergétique?

Rappelons que la loi des 5 éléments est une loi essentielle et universelle. Qui la comprend dans sa profondeur, comprend alors les objectifs de tout un chacun. Aujourd’hui nous sommes d’accord que la France est surtout dirigée par l‘argent. Celui-ci a avalé tout cru la politique. On ne fait plus de politique pour défendre une idée mais pour se faire de l’argent. Cela s’appelle la ploutocratie. Et dans les 5 éléments elle est logiquement située au METAL.

Une loi fondamentale dans les 5 éléments est la suivante : un élément dépense plus d’énergie à lutter contre son ennemi vaincu que contre son conseiller à la cour. Ainsi le METAL « craint » le BOIS.

Le peuple est donc aujourd’hui au BOIS. Je dis aujourd’hui car cela est constamment en mouvement et un retour harmonieux entre gouvernance et peuple peut modifier ce schéma que je suis en train d’expliciter.

Mais qu’est-ce que le BOIS ? Se tordre et se redresser. Autrement dit, plier sous le joug puis s’en libérer, car il ne faut pas oublier que nous sommes Gaulois, une très ancienne tradition d’une philosophie ancestrale et cachée. L’exemple ici met en évidence que nous sommes au BOIS par la « France insoumise ». Si la personne qui dirige ce mouvement n’avait pas été si orgueilleuse, colérique, cela aurait pu être intéressant. Mais on ne met pas des malades au pouvoir, du moins des malades par trop chahuteurs. Nous savons que les vaccins vont « zigouiller » le Bois via le système immunitaire. Si celui-ci est défectueux en nous, nous devenons pusillanimes, malades et manquant cruellement de confiance.

 Dans les maladies je ne parle pas uniquement des plus cruelles comme les scléroses en plaques, fibromyalgies, RAA etc... Ce sont aussi les maladies de dépression, fatigue qui entachent le bon fonctionnement d’un être en bonne santé. Le peuple alors ne peut plus réagir et devient atone. La vaccination est un atout majeur car il rapporte de l’agent au METAL et abîme un peu plus le BOIS qui ne peut se rebeller.

Les vaccinations n’ont jamais été la solution à l’éradication d’une maladie. Je ne m’étendrai pas dessus, de nombreux ouvrages en parlent et les témoignages sont légion.

Notre Bois ne peut plus réagir car bien mal en point déjà par tous ces aliments modifiés génétiquement. Bien sûr l’homme s’adapte. Bien sûr nous copions les Etats-Unis et qui voyons-nous ? Des gros et encore plus gros. Des milliardaires qui veulent la malbouffe à tous les coins de rue. Nous avons laissé entrer les Mac Do et leurs cochonneries. Le Coca cola et son verre qui vaut dix sucres ! Nous sommes malades et nous ne nous en rendons pas compte. Pourquoi ? Parce qu’il faut revenir à l’histoire de la grenouille.

Mettez une grenouille dans une casserole d’eau froide et chauffez-là. La grenouille voit bien que l’eau se réchauffe mais ne réagit pas. Puis elle sent que cela est vraiment chaud mais toujours aucune réaction. Et puis... Et puis la grenouille meurt par négligence de réaction.

Maintenant prenez une grenouille et plongez-là dans une casserole d’eau chaude. Vous la verrez s’agiter et faire des bonds afin de sortir le plus rapidement de cette expérience débile.

 Nous sommes dans cette casserole depuis trop longtemps. Nous sommes sans réaction avec une mémoire de plus en plus courte sur notre expérience de vie.

Bon sang ! Réagissons. Il y a des lanceurs d’alerte qui passent pour des fous. Nous-mêmes, les acupuncteurs, sommes attaqués car nous n’entrons pas sans comprendre dans des plans organisés par une soi-disant intelligentsia. Dès qu’une pensée humaniste surgit, autre que celle de la philosophie qui se cantonne aux facultés, et reste localisée à l’intellect, elle est immédiatement décriée et passée pour fausse, sectaire ou anti-sociale.

Il y a d’autres façon de gouverner et de soigner. La guerre n’est qu’une façon mais d’autres existent pacifiques et éclairantes.

Le foie, notre foie si maltraité pourrait nous rendre tellement de services. C’est lui qui nous permettrait de vivre des idées de génie. C’est lui qui nous élèverait sur le plan spirituel. Mais il est vrai qu’alors, il serait plus difficile de gouverner un peuple intelligent qu’abêti. Et le foie est aussi le monde de l’image grâce au yeux. Et combien cette image est violente et sans saveur.

Nous sommes connectés à nos mobiles (afin de nous déplacer mais nous restons sur place). Chacun y va de son selfie pour voir son image prouvant encore une fois que notre MC est touché ce qui en dit long sur notre système immunitaire. On pourrait poser l’équation ainsi : selfie = 1/ système immunitaire. Plus vous prenez de selfies, moins vous êtes en bonne santé.

Le paradoxe de nous autres, être humains, c’est que nous sommes serviles jusqu’au moment où...

J’espère que nous serons alors capables de discernement pour ne pas tomber dans la vengeance lorsque nous prendrons conscience qu’on a tenté de nous cuire à feu doux.

Bon vent.

Jihem